Visuel de la semaine : Papaye

Le 02 / 01 / 10

Cette semaine, nous allons parler du nouvel album de Papaye, trio rock instrumental à l'esthétique affirmée. Ils nous présentent leur projet et nous racontent l'histoire de l'artwork intrigant du digisleeve « Tennis ». En plus, leur label Kythibong vous offre 5 compilations en fin de l'article !

 

 

Papaye a opté pour un format Digisleeve pour son album.

 

Papaye, c'est qui ? C'est quoi ?

 

Papaye, c'est un trio guitoune, guitoune baryton, battoche qui existe depuis 2010 dont les membres sont expatriés de différents groupes (Pneu, Room204, Komandant Cobra, entre autres). On fait dans le rock instrumental.
Tu vas me dire que ça manque de précision du coup je vais citer la vision d'Eric Pasquereau (Papier Tigre) qui a écrit notre bio :
"A mon goût, PAPAYE est un trio plein de vitamines, tendre et amère à la fois. Leur musique ressemble à peu près à un voyage Eurolines, assis entre une tchèque au téléphone et un vieil homme qui ronfle. Pour faire simple, elle est parfaitement inconfortable. C'est de la pop bien juteuse qui lorgne vers les mélodies Bontempi de Deerhoof, qui calcule vite et juste comme les premiers Don Caballero et qui laisse un arrière-goût surprenant et irrésistible à la US Maple."
Plus récemment, il a dit qu'on jouait aussi "avec les sous genres 60s (surf, doo-wop, sunshine pop)".
Donc j'imagine que ça sonne un peu comme ça quelque part.
"Tennis" est notre second album, il va voir le jour ce printemps sur le label Kythibong, responsable de pas mal de sorties dans ce créneau (Electric Electric, Fordamage,...).
Le précédent, "La Chaleur" était sorti communément sur Africantape (interview de Julien - Africantape ) et Kythibong.
"Tennis" a été enregistré cet hiver avec Miguel Constantino, un mec bien sympa de la Bretagne et masterisé par Carl Saff, un mec bien sympa des USA.
Il a été pressé assez vite car nous avons une tournée en Europe en Mars-Avril, la France vient les mois suivants en fonction des envies de notre tourneur Kongfuzi Booking ( Interview d'Adrien - Kongfuzi ).

Tu peux nous parler de la petite histoire de la pochette du digisleeve de « Tennis » ?


La pochette, il y a peu à expliquer.
On aime bien l'esthétique photo vintage un peu décalée et le côté thématique des choses.
Le visuel de l'album précédent "La Chaleur" était un polaroïd des 70s fait par un photographe américain spécialisé dans l'éroto-porno gay, Tom Bianchi.
Sur le verso on avait mis une photo de palmier dans un ciel bleu. ça donnait un côté exotique et tout ça collait un peu au nom de l'album. Ce nom a d'ailleurs découlé du choix
du visuel.
Pour celui-ci, c'est pareil. nous étions en tournée avec Papier Tigre en Espagne quand, dans un lieu où nous jouions, nous avons découvert cette vieille image mal découpée sur le mur.
Avec son côté 80s, c'était un peu le coup de foudre, la suite rêvée au premier album. La thématique choisie et le nom de l'album seraient donc Tennis. Nous avons recadré la photo comme nous le souhaitions, en coupant la tête et les jambes à mi-hauteur (c'était déjà un peu le cas sur le précédent album) afin de garder la focalisation sur les habits, la peau de la femme, le terrain. Puis pendant notre session de studio, nous avons amené deux de nos copains chiens sur un terrain de tennis à Quimper pour illustrer le verso. Ils ont été parfaits.
pour la mise en page finale, nous avons tenté de copier à l'identique le précédent album.
that's all, folks !

 

Bonus : Le label Kythibong  offre 1 Compilation Kythibong aux 5 plus rapides qui s'inscriront à la newsletter ci-dessous !

 

 

Plus d'info sur Papaye :

http://www.facebook.com/friendlypapaye

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés