Les trucs essentiels à emmener en tournée avec ton groupe de musique

Le 07 / 09 / 15

"Et une pile ? T'aurais pas une pile stp ?"

Que vous ayez passé l’été sur les routes à jouer les saltimbanques ou que vous ayez plutôt fait relâche en attendant la reprise, on espère que vous allez vite repartir en tournées enquiller du concert. Et comme vous le savez sans doute, un des ennemis du musicien en tournée est certainement l’inconfort. Promiscuité, changements de lieux incessants, chambres partagées, etc. Afin de pallier cela au maximum, on vous propose une liste non exhaustive de quelques trucs malins qui vous faciliteront très certainement la vie lors de vos prochains tours…

 

 

>> Le coussin tour de cou

C’est pas parce que vous ne faites pas des tournées internationales, à prendre l’avion cinq fois pas semaine, qu’il ne faut pas vous équiper de ce genre de coussin bien pratique qui vous évitera fractures des cervicales et torticolis.

>> Les boules Quies

Si l’on conseille toujours des bouchons plastique plus adaptés à la pratique musicale, les bonnes vieilles boules Quies sont toujours aussi utiles lorsqu’il s’agit de couvrir les ronflements de bouquetin de votre relou de batteur, ou les hurlements de plaisir de vos charmants voisins d’hotel « Premiere Classe »...

 

 

 

>> Un drap cousu, ou « sac à viande »

A moins d’avoir l’assurance d’enchainer des nuits dans des hotels dignes de ce nom, ce drap sera sans doute plus propre que pas mal de spots ou on vous proposera de passer la nuit, foi de bassiste de punk.

>> Un casque fermé

Rien de tel qu’un casque bien fermé plutôt que des oreillettes légères pour   éviter les discussions relous de vos potes dans le camion et vous concentrer sur du bon son, ou encore ne pas vous imposer les balances atroces de ce groupe de musettecore qui vous pourrit jusque dans les loges.

>> Des lingettes

Non, il n’y a pas que les culs de bébés qui trouvent réconfort à ce carré ouaté qui sent bon la lavande, il y a aussi vos aisselles et le reste de vos parties plus       ou moins intimes, lorsque la dernière douche dépasse les 24h. Et il n’y a pas que vous qui y trouverez une forme de soulagement, parlez-en à vos voisins dans le van..

 

 

 

>> Deux paires de pompes

Déjà parce que quand l’une craquera vous serez bien content, et d’autre part car on pourra privilégier un truc plutôt sportif et confortable, et une autre un peu plus classe, lorsque vous aurez un concert chez l’ambassadeur ou que par miracle (pardon) une magnifique demoiselle vous proposera d’aller boire un canon après le concert.

 

 

 

>> Une petite glacière

Les prix et la qualité de la bouffe dans les stations service étant ce qu’ils sont, une petite glacière sera toujours bienvenue dans le camion, histoire de garder au frais un peu de bouffe saine et peu onéreuse, voire quelques bières quand un petit break se fait sentir.

>> Un oreiller de couleur flashy

Moi je ne peux pas dormir sans oreiller, donc le mieux est encore de conserver le votre partout ou vous allez, et de le choisir plutôt voyant histoire de ne pas le laisser derrière vous trop facilement.

 

 

>> Des signes de reconnaissance sur vos cases

Il n’y a rien qui ressemble plus à un case Gibson qu’un autre case Gibson. Donc pour éviter de repartir avec la gratte du groupe de première partie (déjà vu, hein Seb ?!…), collez-y quelques stickers bien distinctifs, ou un beau ruban rouge, et règle numéro 1 : ne laissez JAMAIS vos intrus seuls.

 

 

 

>> Les contacts des potes et connaissances que vous avez dans chaque ville

C’est vachement plus relou de prendre contact avec votre petit cousin et le pote de lycée que vous n’avez pas vu depuis cinq piges le jour même du concert, donc essayez de lister ces gens en amont de la tournée en fonction des dates, et de leur transmettre les détails du concert, ça fait toujours du public gagné facilement.

 

 

 

>> Une lampe frontale

Beaucoup plus pratique que la lampe de votre téléphone, vous aurez toujours besoin d’une peu de lumière à un moment de votre tournée, que ce soit pour chercher au fond du camion, du backstage ou sous le canapé des loges.

>> Une trousse à pharmacie

S’il n’y a guère de place pour les hypocondriaques en tournée, une trousse avec le minimum nécessaire peut toujours sauver un gig...

>> Des piles

Est ce que ce n’est pas LE truc dont tout le monde manque en tournée à un moment ??? Bon, alors prenez en. Trop.

>> Un bon thermos

Caféééééééééééééééééé !!!!!!!!!!!!!!!

What else ?

 

 

 

>> Des mediators

Est ce que ce n’est pas LE truc dont tout le monde manque en tournée à un moment ??? Ah non ? Bon, peu importe… prenez en. Trop.

 

>> Du snack

Quand la glacière est vide ou loin de vous, on est toujours content d’Avoir une petite barre de céréales ou des amandes grillées à se mettre dans le gosier en cas de faim soudaine.

 

>> La parole réfléchie

C’est l’enseignement que certains mettent le plus de temps à apprendre, et en même temps le truc le plus vital. Ne l’ouvrez que quand c’est nécessaire. Il n’y a rien de pire après dix jours dans le camion que d’entendre encore des gens parler pour ne rien dire. Non. Stop. Ou vous vous retrouverez perdu sur une aire d’autoroute très vite sans malheureusement comprendre pourquoi…

 

 

Vous pensez à pleins d’autres trucs à ne pas oublier d’emmener en tournée ? A commencer par vos potes musiciens par exemple ? Conseillez-nous en commentaires de l'article ci-dessous, en nous contactant sur le blog par ici, ou en questionnant directement l'auteur par là.  

 

 

L'auteur : Cousin Cool se situerait dans la carrière musicale entre Père Castor, Cousin Machin et Daddy Cool. 30 ans qu’il traîne sa carcasse barbue dans les salles et les studios en tant que bassiste, ingénieur du son et régisseur. Du nord au sud de l’Europe, de l’est à l’ouest de l’Amérique, Cousin Cool a bossé avec les plus grandes divas comme avec les pires crasseux. Dans la famille Cool, il n’a jamais été père ou a refusé de le(s) reconnaître. Mais chez les Cool, on est dans le son de la tête au pied, de père en fils depuis une génération, et peu importe si celui de Cousin l’a abandonné à la naissance. De cela comme de tout sauf du son, Cousin se fout complètement et on le lui rend bien.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés