Les points communs entre un musicien et un acteur porno

Le 23 / 01 / 19

Puisque le thème est à la débandade, aventurons-nous vers un domaine que ne renierait pas l’ami Evan Seinfeld (mais si, le bassiste de Biohazard enfin !!), lui qui a monté sa petite boîte de prod bien coquine et même partagé quelques scènes avec son ex-femme d’actrice.

Qu’y a- t-il donc de commun entre ces deux univers profondément fantasmagoriques ?

Et ben un bon paquet de trucs figurez-vous...

Les points communs entre un musicien et un acteur porno

  • La tradition veut qu’avant chaque prestation, on commence par demander si tout le monde est chaud.

« Est-ce que vous êtes vraiment bien bien chauds ???  »

  • Plus on est nombreux à jouer, plus c’est compliqué de s’y retrouver.
  • En général on n’est pas sapés pareil dans le feu de l’action et après la scène.
  • C’est pas forcément ceux qui ont les plus grosses qui en jouent le mieux. (Mais avoir la plus grosse en impressionne toujours certain(e)s.)
  • On sait jamais vraiment de quoi sera fait le futur.
  • Les prods faites maison sont en constante amélioration.
  • Souvent on essaie de copier les pros qu’on mate sur le web, et puis on se rend compte que c’est hyper galère. 
  • Du coup on en revient à nos petits plans classiques, mais efficaces...
  • C’est toujours cool de s’y mettre en cas d’insomnie.
  • On n’assume pas forcément à 100% quand on nous demande ce qu’on fait dans la vie.
  • Et pourtant il y a un paquet de gens qui nous envient notre métier.
  • Le plus dur c’est d’ailleurs quand les parents l’apprennent. (Il paraîtrait qu’il y en a qui simulent.)
  • Et pas les moins connu(e)s.
  • D’ailleurs les stars du métier ne sont pas du tout forcément les meilleur(e)s techniquement.
  • Mais souvent ce sont juste eux qui savent le mieux se vendre...
  • En début de carrière, il est recommandé d’accepter les conditions quelle que soit la scène.
  • Ce n’est pas vraiment un milieu où les gens brillent par leur fidélité.
  • Regarder les débutants se lancer est souvent un peu relou.
  • On reste nostalgiques des vieux mags et vidéos de notre adolescence.
  • D’ailleurs des fois étant petits on se faisait choper en train de pratiquer et ça pouvait finir en engueulade...
  • Quand on n’a pas de succès dans la vraie vie, c’est toujours un peu frustrant de regarder les autres performer...
  • Il y a chez de nombreux pratiquants de la violence dans les paroles.
  • Mais la réplique la plus efficace ça reste quand même : « plus foooooooooooort !!! ». Ce qui n’est pas forcément une bonne idée.
  • On se demande comment certains font pour tenir à ce rythme aussi longtemps.
  • On en va même jusqu’à se demander s’ils ne se droguent pas un peu... 
  • Et pour se rassurer on se dit vite que si, c’est sûr. Certain.

 

Ecrit par Cousin
Cousin Cool se situerait dans la carrière musicale entre Père Castor, Cousin Machin et Daddy Cool. 30 ans qu’il traîne sa carcasse barbue dans les salles et les studios en tant que bassiste, ingénieur du son et régisseur. Du nord au sud de l’Europe, de l’est à l’ouest de l’Amérique, Cousin Cool a bossé avec les plus grandes divas comme avec les pires crasseux. Dans la famille Cool, il n’a jamais été père ou a refusé de le(s) reconnaître. Mais chez les Cool, on est dans le son de la tête au pied, de père en fils depuis une génération, et peu importe si celui de Cousin l’a abandonné à la naissance. De cela comme de tout sauf du son, Cousin se fout complètement et on le lui rend bien.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés