Les 15 meilleures blagues sur les bassistes

Le 23 / 01 / 19

Ok on s’était bien bien bien foutus de la gueule des batteurs, il n’y a pas de raison que leurs meilleurs ennemis de toujours, gratteurs de quatre cordes, n’en prennent pas pour leurs manches. Donc voici la crème de la crème, bien que parfois un peu gluante, des vannes entendues dans les salles et les locaux de répétitions, sur les éternels incompris de la scène.

Les 15 meilleures blagues sur les bassistes

>> Un bassiste demande à sa femme: chérie, si je mourrais demain, tu te remarierais ?

Possible oui, répond-elle.

Et tu le laisserais vivre ici, sous mon toit ?

Il y a des chances oui.

Et donc il dormirait dans NOTRE lit ??

Sans doute oui, si je suis amoureuse.

Et tu le laisserais jouer de MA BASSE ?!?!?

Ah, surement pas, ce serait un guitariste...

>> Quelle est la différence entre une basse et un trampoline ?

On enlève ses chaussures quand on saute sur un trampoline.

>> Pourquoi les bassistes ne s’enrhument-ils jamais ?

Parce que même les virus ont leur fierté…

>> Quel est le moyen le plus efficace pour qu’un bassiste s’arrête de jouer ?

Placer une partition devant lui.

>> Comment appelle-t-on une splendide femme au bras d’un bassiste ?

Un tatouage.

>> Quel est le point commun entre une contrebasse et tes grands-parents ?

Ils sont aussi embêtants les uns que les autres à charger et décharger de la voiture.

>> Pourquoi les groupes ont-ils des bassistes ?

Pour traduire ce qui se dit aux batteurs.

>> Est-ce que t’as déjà entendu parler du bassiste qui était tellement déprimé de ses difficultés à suivre un tempo que quand il s’est jette sous un train le train était déjà passé ?

>> Comment appelle-ton quelqu’un qui déteste les musiciens ?

Un bassiste.

>> Est-ce que t’as déjà entendu parler du bassiste qui était tellement désaccordé que son groupe a fini par le remarquer ?

>> Combien faut-il de bassistes pour changer une ampoule ?

Seulement un.

Mais il faut que le gratteux lui montre d’abord.

>> Pourquoi les bassistes racontent toujours mal les blagues ?

Question de timing.

>> Comment empêcher quelqu’un de voler ta gratte ?

Mets la dans un case de basse…

>> Comment parvient-on à avoir un million de dollars en jouant de la basse ?

On commence sa carrière avec deux millions de dollars.

>> Pour son anniversaire, Kevin se fait offrir par son père une basse, avec un bon pour ses quatre premières leçons.

Apres la première leçon, Kevin rentre chez lui et son père lui demande : alors fiston, t’as appris quoi aujourd’hui ?

Ben, j’ai appris les 5 premières notes de la corde de mi. Cool.

La semaine d’après, même question de la part du paternel.

Génial papa, cette fois j’ai appris les 5 premières notes sur la corde de La. Wouhou !

La semaine suivante, le père attend son fils, qui ne rentre que plusieurs heures après l’horaire prévu, en sentant l’alcool et le tabac. La question fuse alors : Mais qu’est ce qui s’est passé avec ton prof aujourd’hui ??

Et le fils de répondre aussitôt : désolé papa j’ai pas pu aller en cours aujourd’hui, j’avais un gig !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous en connaissez d'autres encore beaucoup plus funs ? Vous aimeriez qu'on fasse de meme avec les flutaboulistes ? Faites le nous savoir en commentaires de l'article ci-dessous !

Ecrit par Cousin
Cousin Cool se situerait dans la carrière musicale entre Père Castor, Cousin Machin et Daddy Cool. 30 ans qu’il traîne sa carcasse barbue dans les salles et les studios en tant que bassiste, ingénieur du son et régisseur. Du nord au sud de l’Europe, de l’est à l’ouest de l’Amérique, Cousin Cool a bossé avec les plus grandes divas comme avec les pires crasseux. Dans la famille Cool, il n’a jamais été père ou a refusé de le(s) reconnaître. Mais chez les Cool, on est dans le son de la tête au pied, de père en fils depuis une génération, et peu importe si celui de Cousin l’a abandonné à la naissance. De cela comme de tout sauf du son, Cousin se fout complètement et on le lui rend bien.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés