Les phrases à ne plus dire sur scène. Jamais. Jamais. Jamais.

Le 23 / 01 / 19

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels, ridicules ou non, inhérents à chaque groupe. Mais s’il y a bien une chose que des milliers de groupes ont en commun, c’est bien leur réthorique. Amusons-nous donc à décrypter et disséquer les dix phrases les plus « clichés », que vous avez forcément déjà balancées sur scène. Malheureusement.

Les phrases à ne plus dire sur scène. Jamais. Jamais. Jamais.

1 - « Est-ce que ça va ? »

Vous venez de terminer l’exécution d’un de vos plus grands tubes, la foule est en délire et puisqu’un micro se trouve face à vos lèvres, vous vous dites que c’est le moment parfait pour vous informer sur l’état de santé des personnes présentes.

C’est très gentil de votre part, vraiment. Par contre, sérieusement, qu’est ce qui se passerait si le mec du premier rang venait à vous dire « Ben pas folichon en ce moment, tu sais avec ma copine... » ? Vous allez arrêter le concert pour prendre un thé avec lui ?

2 - « Est-ce qu’il y a du monde ce soir ? »

Je veux bien que vous ayez les lights en pleine tronche et que l’alcool commence à vous troubler la vue mais enfin, à moins que vous ne soyez Ray Charles ou Gilbert Montagné, la question est à la limite du stupide tout de même. Soit il y a du monde et vous le voyez, soit il n’y en a pas, et vous ne le voyez pas. Et si vous en doutez encore à chaque concert, je vais vous faire une confidence : il existe très, très très peu de salles de concerts permettant au public de jouer à cache- cache.

3 - « Je vous entends pas »

La formule suit généralement celle du point 2. Asseyons-nous deux secondes, prenons le temps de réfléchir. Vous êtes un musicien. Donc vous vous servez habituellement de vos oreilles pour pratiquer votre passion. D’aucuns diraient même que vous avez des tympans plus affûtés que les autres pour être en mesure de composer les plus fines mélodies.

Et puisque votre ouïe est votre sens le plus développé, en compétition avec votre mauvaise foi semble t-il, vous n’arrivez pas à entendre 200 personnes qui crient dans votre direction alors que vous tendez l’oreille dans un geste que le mime Marceau lui-même n’aurait pas osé. Si vous ne l’entendez vraiment pas, je ne me fais pas trop de doute sur la raison qui pousse votre public à vous crier dessus.

4 - « Je vais vous avouer un truc, vous êtes le meilleur public de la tournée »

Arrêtez de dire ça s’il vous plaît. Surtout lorsque vous jouez au PMU de Roissy-en-Brie devant 8 personnes. Et puis c’est quoi « le meilleur public » ? Celui qui a chanté toutes vos chansons d’un bout à l’autre ? Celui qui n’est pas parti boire quelques verres après le troisième morceau ? Ou alors celui qui a acheté tout votre merch après votre concert ? Hein, sérieusement ? Vous avouerez que dans ce sens là, vous feriez mieux de faire les comptes avant de décerner à tout bout de champ la palme du meilleur public.

5 - « On est vraiment contents d’être ici »

Ah bon ? Sérieusement vous êtes vraiment content de jouer vos morceaux devant un public attentif ? Vous ne préféreriez pas être au boulot à vous faire gueuler dessus parce que vos « objectifs ne sont pas atteints ce mois ci, et vous savez Jean-Michel, une entreprise, c’est comme une mongolfière... »

Evidemment que vous êtes content d’être ici plutôt qu’ailleurs, et heureusement d’ailleurs sinon c’était pas la peine de faire cinq cents bornes.

6 - « On a fait 500 km pour venir, vous pouvez bien faire 3 pas pour vous rapprocher de la scène »

L’éternel drame des trois mètres de vide devant la scène des MJC à moitié remplies. C’est certain, ça n’est jamais plaisant de jouer dans une salle à moitié vide, avec la majorité du public agglutinée sur le comptoir du bar.

Mais une chose est sûre, d’où que vous veniez, la distance parcourue pour aller jouer dans une ville est inversement proportionnelle à sa force de persuasion pour faire venir le public près de la scène. Alors au lieu de vous plaindre de la distance parcourue, donnez la meilleure des raisons aux gens pour qu’ils s’approchent un peu de vous : plus ils seront près de vous, plus ça sera cool.

7 - « Je veux voir tout le monde danser »

Vous, attention. Vous, vous êtes dangereux. Un nazillon en costume à paillettes, un khmer rouge armé d’un micro, un vrai fasciste. Oui monsieur, un fasciste. Qu’est-ce qui vous fait croire une seconde que tout le monde dans la salle a envie de danser ? Qu’est-ce qui vous fait croire que tout le monde est en capacité de danser ? Et surtout qu’est-ce qui va se passer si tout le monde ne danse pas ? Vous avez une police secrète planquée dans la salle qui va forcer les réfractaires à se dandiner, c’est ça ?

Alors non, la musique c’est la fête mais ça n’est pas la dictature de la joie. Pour finir de vous convaincre, rappelez-vous à jamais François Feldman au Téléthon, invitant son public à se lever et danser... alors qu’il était en partie composé d’enfants en fauteuils.

8 - « Tapez dans vos mains »

Et voilà, en plein milieu de votre concert, vous avez un passage basse-batterie. Et puisque le grand, l’unique, l’inénarrable Pat Seb est votre mentor, vous vous sentez obligé de demander à votre audience de se sortir les doigts du... les mains des poches, pour battre la mesure de la plus enjouée des manières. Vous êtes sur la bonne voie de la fête, car lorsque vous vous apercevrez que personne ne sait vraiment taper en rythme dans le public, vous n’hésiterez pas une seconde à lancer une queuleuleu des familles.

Sinon, un peu comme dans le point précédent, laissez votre public décider lui-même s’il veut ou non taper ses petites mimines l’une contre l’autre.

9 - « C’est notre dernière chanson pour ce soir »

Pourquoi, bon dieu, pourquoi annoncer à tout le monde que vous aller jouer votre dernier morceau pour ce concert ? Vous vous imaginez en train de regarder un film, captivé par l’intrigue lorsque tout à coup, une voix off vous annonce « Attention les mecs, là c’est la fin du film, ça va vraiment vous surprendre » ? Non. Ou alors vous êtes encore en train de regarder Wayne’s World. Donc non, pas la peine de dire à tout le monde que c’est votre dernier morceau, puisqu’en plus ça n’est pas vrai espèce de menteur : vous allez de toute façon faire un rappel.

10 - « Vous en voulez une autre ? »

Quelle prise de risque inutile ! Pourquoi voulez-vous l’approbation du public avant de jouer votre morceau préféré ?

Imaginez un peu que personne ne réponde, ou pire encore qu’une voix s’élève au fond de la salle pour lâcher un discret mais sincère « Non non, ça va aller, merci, nous on est venus pour la tête d’affiche, et puis en plus la fin des métros c’est à minuit, alors il faudrait pas traîner là... ».

Vous n’avez aucun intérêt à demander son avis au public. Si vous aimez les sondages, lancez-vous dans la politique.

Avec plus de 300 concerts à son actif dans toute l’Europe, FX Josset rêve toujours de devenir musicien, malheureusement pour lui, il n’est que batteur. Il noie donc régulièrement son désespoir dans l’écriture, pour être un jour considéré comme un écrivain. Malheureusement pour lui, il n’est que rédacteur de billets de blog.…

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés