Les choses à faire absolument avant de monter sur scène

Le 23 / 01 / 19

On est souvent stressé avant de monter sur scène, et pourtant il y a tant de choses à faire et à prévoir pour que le concert se passe sans encombre. Pour vous simplifier la vie, voilà dressée une petite liste des trucs auxquels penser avant d’aller vous pavaner sous les projecteurs...

Les choses à faire absolument avant de monter sur scène

1 - Échauffez-vous

Quoi qu’on en pense, faire de la musique est une activité qui met votre corps à rude épreuve. Et même sans avoir à jouer du Death-Grind à 380 BPM à la noire, vos muscles travailleront pendant l’intégralité du concert.

Donc pour éviter un claquage malvenu au milieu de votre plus beau break, une crampe pendant votre solo, ou bien une extinction de voix pendant votre plus savoureux vibrato, échauffez-vous cinq minutes avant de monter sur scène. Pas la peine d’aller courir dix bornes, il ne s’agit pas de faire un malaise pendant votre concert non plus.

2 - Prévoyez à boire

Sur scène il fait chaud, c’est un fait. Et quand il fait chaud, on se déshydrate. Alors quand on monte sur scène, on prévoit à boire. Si on est sympa, on prévoit même à boire pour le reste du groupe. Mais faites attention, que ce soit de l’eau, de la bière, du vin ou encore des sodas, toutes ces boissons ont la particularité d’être parfaitement humides et donc très peu compatibles avec toute installation électrique.

Prenez donc soin de poser vos verres et vos bouteilles ouvertes à des endroits stratégiquement éloignés de toute prise électrique si vous ne voulez pas donner dans la reprise de Cloclo.

3 - Accordez-vous

Ça fait vingt minutes que vous trépignez à côté de la scène. Vous n’en pouvez plus, il faut que vous y montiez pour montrer à tous à quel point votre groupe est le meilleur. Et tout à coup ça y est on vous fait signe, vous courez sous les projecteurs, attrapez votre guitare au vol et plaquez votre premier accord face à une foule perplexe devant la justesse très approximative de la note qui vient de sortir de votre instrument.

Alors avant le show, accordez votre instrument plutôt deux fois qu’une, et autorisez-vous à vérifier que toutes les lumières de votre accordeur sont vertes une fois sur scène, juste avant d’ouvrir les vannes de votre ampli. Ca ne vous prendra que quelques secondes, et pourtant, ça peut sauver votre entrée.

4 - Préparez votre matériel de rechange

Si vous êtes batteur vous avez sans doute déjà cassé une baguette. Si vous êtes guitariste vous avez sans doute déjà cassé une corde. Si vous êtes Patrick vous avez sans doute déjà cassé la voix. Si vous êtes bassiste vous avez sans doute déjà cassé les burnes, mais c’est pas la question. Casser une corde ou une baguette sur scène, c’est fréquent et ça n’est pas forcément grave si vous y êtes préparés.

Donc, avant de monter sur scène, prévoyez votre matériel de rechange : quelques paires de baguettes neuves, une deuxième guitare de rechange, ou si vous n’avez pas le budget pour une autre guitare, rangez un jeu de cordes neuves à portée de main. Ca n’est pas grand chose à prévoir, mais ça évite souvent de passer un sale moment de solitude pendant son concert.

5 - Allez aux cacabinets

Ça paraît évident, mais dans l’action ça n’est pas toujours aussi simple. Entre les endroits pas forcément ragoûtants dans lesquels vous jouerez où les toilettes ressembleront à Fukushima post-tsunami (ceux qui ont déjà joué à la mythique Miroiterie de Paris –paix à son âme punk- savent de quoi on parle), et les moments où vous vous direz « Oh non ça va j’ai pas trop envie, ça peut attendre après le concert », vous pourrez vous retrouver dans une situation bien inconfortable en plein milieu de votre show.

La règle est pourtant simple : « Avant de jouer, faut y aller », surtout si vous pensez que, ce soir, vous allez vous lâcher complètement et que vous jouerez en pantalon blanc.

6 - Regardez les autres groupes

Vous êtes musicien, ça veut dire que normalement vous aimez bien la musique, ou alors vous êtes à ce point moche et bête pour vous dire que la seule manière de draguer serait de vous balader avec une guitare dans les mains. Passons cette éventualité. Vous aimez donc un minimum la musique pour préférer passer vos dimanches matin dans un van sur les routes de retour de concerts plutôt qu’en slip devant Téléfoot.

Alors si vous aimez la musique, ça serait quand même stupide de ne pas regarder un tant soit peu le concert du groupe qui joue avec vous. Avec un peu de chance, vous pourriez même trouver les membres cools et aimer ce qu’ils font. C’est quand même plus agréable de regarder un groupe cool que de jouer tout seul à la GameBoy dans les loges, non ? Et en plus, en regardant le concert du groupe qui passe avant vous, vous vous éviterez la honte de lâcher le même jeu de mot pourri sur le nom de la ville.

7 - Vérifiez le nom de la ville dans laquelle vous jouez

Même les plus grands se font avoir, regardez Johnny par exemple. Vous êtes certains que vous jouez à Clermont-Ferrand, et bim, vous saluez Saint-Etienne. La bourdasse. En plus de passer pour un parigot tête de con pour qui toutes les villes de provinces se ressemblent, vous vous exposez à une mort quasi certaine si jamais vous avez le malheur d’associer deux villes aux mœurs moyenâgeuses. Imaginez que Johnny ait prononcé son « Bonjour Lyon » à Saint- Etienne, il se trouverait sans doute à présent au fond du Rhône avec les pieds attachés à sa Harley. Pire encore, un « Salut Paris » à Marseille, et vous vous retrouverez en moins de deux au milieu d’un carnaval de Kalashnikovs.

Alors, vérifiez bien où vous êtes avant de monter sur scène. Vérifiez bien que vous êtes sur scène d’ailleurs, donner votre concert depuis vos loges ne sera pas bien perçu non plus.

8 - Fermez votre table de merch

Ce conseil ne vaut que si vous n’avez pas réussi à convaincre l’un de vos potes de venir vous aider en tournée. Vous savez le genre d’ami qu’on amadoue en lui promettant « les paysages fous, les concerts tous les soirs, la fête, l’alcool, les filles... ! » et qui se retrouve à conduire neuf heures par jour avant de devoir gérer votre son et tenir votre table de merchandising, sans boire évidemment, parce que oh, il y a de la route pour aller dormir après.

Alors, si vous n’avez pas trouvé ce genre d’ami, ou que vous avez épuisé votre stock de bonnes poires, n’oubliez pas de ranger votre merchandising pendant que vous êtes sur scène, ça serait bête de vous faire piquer le stock de t-shirts que vous comptiez vendre le soir même. Évidemment, vous pouvez aussi briefer l’esclave qui se trouve derrière la table de l’autre groupe de la soirée pour qu’il gère aussi votre merch pendant que vous vous amusez paisiblement. Ça ne devrait pas le déranger.

9 - Préparez votre set-list

Lorsque l’on assiste à un concert, il est terriblement ennuyeux d’être le témoin des débats internes au groupe à propos du prochain titre qui devra être exécuté. Alors, par pitié, pensez à votre public et prévoyez à l’avance l’ordre des titres que vous allez jouer pendant votre show. Vous pouvez même pousser le vice en prévoyant quels morceaux devront être enchainés, à quel moment vous serez autorisés   à vous réaccorder, à boire, ou encore à placer votre blague sur le nom de la ville dans laquelle vous jouez.

Attention tout de même, la set-list est un pense-bête, pas un dogme. Ne vous forcez pas à enchainer deux morceaux si votre batteur a cassé toutes ses baguettes ou si l’ampli de votre guitariste est en feu.

10 - Faites un cri de guerre

Depuis une époque que même Valéry Giscard d’Estaing doit avoir oubliée, les humains ont coutume de se plier au fameux « cri de guerre » avant chaque action collective. Par exemple, les Poilus se motivaient de la sorte avant de sortir des tranchées faire prendre l’air à leur boyaux. On pense aussi au Haka des All Blacks ou encore aux cris de guerre hauts en couleurs des candidats de Fort Boyard face à la moue inimitable de La Boule.

Alors avant de rentrer sur scène, n’hésitez pas à vous mettre en cercle en vous tenant les épaules tout en criant une phrase du type « QUI C’EST QU’EST LES PLUS FORT ? C’EST NOUS » pour vous donner du cœur à l’ouvrage. Si cette idée ne suscite pas votre excitation, vous pouvez aussi ne pas suivre ce conseil. Cela vous évitera sans doute de vous couvrir de ridicule avant de jouer vos reprises de Michel Fugain entre le flipper et le comptoir du Café de la Plage de Sartrouville... 

Avec plus de 300 concerts à son actif dans toute l’Europe, FX Josset rêve toujours de devenir musicien, malheureusement pour lui, il n’est que batteur. Il noie donc régulièrement son désespoir dans l’écriture, pour être un jour considéré comme un écrivain. Malheureusement pour lui, il n’est que rédacteur de billets de blog.…

1 commentaire

Bravo FX
De la belle ouvrage😉

Soubeyran Nelly 14 février 2019

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés