Comment Spotify rémunère-t-il les artistes?

Le 02 / 01 / 10

Dans le grand monde obscure de la rémunération du pay-per-stream, le blog Spotidj vient de sortir un article permettant d'y voir un peu plus clair sur la manière dont Spotify rémunère les artistes lorsque leur titres sont écoutés par leurs membres Premium et les autres .

Usant d'un savant calcul que je vais reformuler ici, on comprend enfin pourquoi en fin de compte les artistes sont si peu rémunérés même avec des milliers d'écoutes sur la plate forme.

On est encore loin des 0,02$ par écoute qu'on nous promettait encore il y a quelques temps, comme nous le prouve le calcul suivant. Fermez vos livres et prenez une copie-double, voilà l'exercice :

Voici les faits :

-Spotify génère 71,30% de ses revenus via ses comptes premium, et 28,70 des annonceurs source : Billboard

-70% de ces revenus sont reversés aux ayant-droits selon la même source.

-Spotify a 10 millions d'utilisateurs, dont 3 millions de comptes premium, et donc 7 de Spotify Free

-Un compte premium rapporte 10$ par mois à Spotify.

On commence les maths.

3 millions d'utilisateurs premium, ça fait 30 000 000$ par mois, ces trente millions de dollars correspondent aux 71,30% de revenus « premium », les 28,7% qui restent nous font donc 12 080 000$ de revenus publicitaires (merci le produit en croix).

Avec 7 millions d'utilisateurs de Spotify Free, on arrive a un revenu par utilisateurs de 1,73$ ($12,08M revenus / 7 millions d'utilisateurs ). Ce revenu est arrondi généreusement par Spotidj à 2$.

Puisque 70% des revenus sont reversés aux ayant-droits, on en déduit que chaque mois :

-21 millions de dollars générés par les utilisateurs premium sont reversés aux ayants droits.

-9,8 millions de dollars générés par les utilisateurs Spotify Free sont reversés aux ayants droits.

L'auteur avance de manière arbitraire, qu'un utilisateur premium écoute 25 titres par jour en moyenne (donc 750 par mois environ) et qu'un utilisateur Spotify Free, freiné par la limite des 10h d'écoute n'en écoutera que 15 par jour (soit 450 par mois)

Rapporté aux 10 millions d'utilisateurs ça nous fait 2,250 milliards de titres écoutés par les utilisateurs premium et 3,150 milliards par les autres tous les mois.

Divisons les royautés reversés chaque mois par le nombre de titres joués pour enfin le montant reversé par titre joué :

-Premium : 21 000 000 /2 250 000 000= 0,0093$

-Free : 9 800 000/3 150 000 000= 0,0031$

Pour aller plus loin, 10,5% de ce montant est reversé à l'auteur quand 89 ,5% est reversé à l'artiste ou au label.

Ce qui fait pour chaque écoute :

-Premium : 0,001$ pour l'auteur et 0,0083$ pour l'artiste ou le label.

-Free : 0,0003$ pour l'auteur et 0,0028$ pour l'artist ou le label.

Et comme une image est souvent plus parlante que n'importe quel calcul, voici une infographie réalisée par votre serviteur:

Voilà le cours de mathématiques appliquées au streaming est terminé, vous pouvez ranger vos cahiers et aller en cours d'espagnol.

Plus sérieusement, il est évident que la méthode choisie par Spotidj pour effectuer ce calcul est contestable (non prise en compte des comptes Spotify Unlimited, arrondis approximatifs et choix arbitraire du nombre d'écoute...), mais l'article nous donne une bonne base pour enfin comprendre comment les artistes sont rémunérés pour chaque stream de leur titres. Pour aller plus loin et approfondir le calcul, n'hésitez pas à aller faire un tour sur la page dont cet article est tiré pour vous amuser avec l'outil de création de scénario de rémunération créé pour l'occasion.

D'ailleurs n'hésitez pas à nous contacter si vous êtes tentés par l'expérience de la distribution digitale, car le pay-per-stream n'est pas la seule source de rémunération de la diffusion numérique, la vente de vos albums et de vos titres reste la source de revenus principale !

Et vous quelle est votre expérience avec ce type de rémunération ?

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés