Comment bien gérer son showcase professionnel

Le 13 / 01 / 14

Ou les dix trucs à savoir quand on joue devant des pros

Qu'ils soient recherchés, à travers des concours divers ou tremplins, ou qu'ils nous tombent dessus via un programmateur ou un manager, les showcases professionnels sont un passage quasi obligé pour les jeunes groupes en devenir. Afin d'aborder au mieux ces concerts pas comme les autres, on vous propose aujourd'hui une adaptation on ne peut plus libre d'un article de Music Think Tank, paru en décembre dernier. A vous de jouer.

Il existe de plus en plus de showcases professionnels, au sens anglo-saxon du terme. Du (un peu trop) mythique SXSW à la Canadian Music Week de Toronto, les ricains et autres canadiens pallient depuis de nombreuses années la grandeur de leur territoire et l'impossibilité d'écouter tous les talents susceptibles d'intéresser leurs oreilles, par l'organisation de grandes messes, véritables salons géants qui leur permettent de faire leur marché pour les programmations à venir. Aussi appelées « vitrines » en bon québécois (vous avouerez que l'image parle d'elle-même), ces modèles ont largement inspiré les salons professionnels européens, des Trans au MaMA en passant par le Womex, ou le Musikmesse à Francort. Malheureusement, ces moments sont  souvent autant une plaie pour les pros du secteur qui ont l'impression d'évoluer dans un Cdiscount géant du live qu'un instant redouté par les musiciens, peu habitués à « jouer pour se vendre ».
En face du groupe se trouvent en effet lors de ces concerts, un potentiel DA de label, un éventuel tourneur, uniquement là pour regarder les performances et prendre des notes sur tout ce qu'ils voient et ouïssent.
Suite à votre show, le réseautage commence et quelques temps plus tard, si vous ou votre manager avez bien fait votre job, vous recevez des emails de commentaires sur votre performance. Pour le meilleur ou pour le pire. Quoiqu'il en soit, cette information est inestimable et voici quelques conseils pour en récolter les meilleurs fruits la prochaine fois.

1- Présentez-vous à l'heure au concert

Ca peut paraître bête mais ça commence par là. Lors de ces concerts vous serez jugés largement autant sur le fond que sur la forme et même si on sait qu'en tournée tout un tas de choses peuvent se produire, ce serait dommage d'annuler le concert car vous avez mal calculé le temps pour vous rendre à la salle suite à votre date précédente. Ou carrément vous faire annuler votre prestation car on estime que vous allez être trop en retard (déjà vu, et même pour 30' à peine...)

2-. Répétez

Les artistes qui obtiennent le plus de ces événements sont souvent ceux qui ont le plus cru en eux lors de leur prestation. Ils ont répété et choisi leur matériel soigneusement et consciencieusement. Pensez que les types qui sont en face de vous vont sans doute voir dix groupes dans la journée et ce pendant plusieurs jours, donc privilégiez une setlist ultra efficace, avec les morceaux qui obtiennent le plus de réactions de la part de votre public en temps normal. Présentez-leur un set finement ciselé où vous dites l'essentiel, plutôt que du remplissage.

3- Faites votre lèche-cul, mais pas trop non plus

Le programmateur du festival qui vous fait rêver vient se présenter à vous après le show, pendant que le groupe suivant s'installe. Coool. Il vous pose des questions sur votre groupe et ce que vous cherchez à en faire, c'est l'occasion en or de lui lâcher quelques infos clés, lui demander s'il veut une copie de votre EP et échanger quelques vannes pour que ça devienne votre nouvel ami d'enfance. Mais attention, pas trop de zèle non plus, ce n'est pas le moment de boire des coups alors que le prochain groupe commence, laissez le faire son job et ne risquez pas d'être pris pour un relou non plus, sachez vous effacer à temps.

4- Ramenez vos fans

La plupart de ces évènements ne sont pas ouverts qu'aux pros du business, fort heureusement. Comme il est bien plus amusant de jouer devant des potes que devant des gens du métier blasés, faites en sorte de ramener quelques personnes déjà conquises dans le public, cela vous facilitera le concert et prouvera aux observateurs que vous pouvez déjà compter sur une fanbase solide.

5- Soyez gentil avec l'ingé son

Cela devrait être une règle, peu importe le genre d'événement où vous jouez, mais c'est tellement vrai. D'autant que dans ces foires aux groupes, il se peut très bien qu'ils enquillent eux aussi dix groupes, changements de plateaux, fiches techniques, ingés des groupes à gérer, donc rendez vous compte de l'ingratitude du job dans un contexte pareil et choyez le, il vous le rendra bien.

6- Obtenez plus de la salle

En général ces concerts ont lieu dans des lieux intéressants, et tout comme il fait bon prendre soin des techniciens sur place, il est impératif de vous faire bien voir du staff de la salle, depuis le stagiaire jusqu'à la personne qui gère le catering. Qui sait si ce concert ne débouchera pas sur quelques jours de résidence par la suite ? 

7- Travaillez votre look. Un minimum.

Ok, votre chanteur aime la flanelle et votre batteur déteste son Tshirt, mais une des choses entendues maintes et maintes fois est le manque absolu de style du groupe sur scène. On n'est pas là pour se déguiser et pour un concours de mode, loin de là, mais faites un minimum d'effort pour travailler votre présence scénique. De votre façon de vous habiller à la manière dont vous arrangez votre scène, un peu de cohérence et de soin en la matière ne fera jamais de mal.

8-. Faites un signe aux autres artistes

Il y a toujours quelques chose de bon à retenir en échangeant un peu avec ses collègues d'un soir, même si vous ne les avez jamais rencontrés avant ou même entendu un morceau d'eux. De plus, vous ne savez jamais qui pourrait être une bonne future première partie, une tête d'affiche amicale, ou même un groupe avec lequel partager une petite tournée.

9- Ne picolez pas

Cela peut sembler tout à fait évident, mais vous n'imaginez pas le nombre de groupes qui renvoient une attitude complètement négligée, souvent rédhibitoire. Ca ne paraît pas « cool » au yeux de beaucoup de pros de se déchirer avant un concert, ni même après d'ailleurs.

10- Prenez votre pied

Respirez un bon coup, et offrez-leur le concert le plus fou que vous n'avez jamais donné - laissez votre originalité et votre génie créatif s'emparer de vous sans exagérer et jouez sincèrement. Le reste suivra tout seul.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés