8 trucs pour devenir un musicien connu

Le 26 / 05 / 14

Ou comment faire de votre groupe une machine à succès encore plus rapidement

On a chacun nos arrières-pensées lorsqu’on répond à ceux qui nous posent la question « ouais, j’ai un groupe ouais ».  On se sent d’ailleurs souvent obligé de préciser. Depuis les « oh rien de bien sérieux » qui semblent être des excuses jusqu’au « ouais, on sort des albums, on joue pas mal en France à l’étranger » qui laissent à penser que vous n’êtes pas les premiers de saltimbanques venus. Cependant pour ceux qui souhaitent donner un sérieux coup de boost à leur carrière, il existe quelques moyens assez radicaux que nous déclinons ci-dessous. Parce qu’il est parfois plus simple de devenir un poids lourd de la musique que vous le pensez.

1 . Ayez des parents célèbres

Ben oui, le story-telling commence par vos géniteurs évidemment ! La célébrité s’étant de tout temps transmise de génération, pourquoi ne pas combler votre manque de renommée si ce n’est de talent par celui de vos darons, hein ?
Si ces derniers ne sont pas célèbres au delà de votre village, un truc malin serait de les inventer. Si vous inscrivez par exemple dans votre bio que vous êtes la descendance directe d’un magnat mexicain de la drogue et d’une fabuleuse actrice de Bollywood, tout le monde sera déjà excité à l’idée de savoir quel son peut produire un tel métissage. Et comme plus aucun journaliste ne recoupe ses sources, ils prendront à coup sûr cette légère exagération de vos origines pour argent comptant, en s’étonnant d’autant plus que vous puissiez être blond(e) aux yeux bleus avec un tel atavisme. 
Enfin si vous ne vous trouvez pas de parents célèbres, une autre voie vers le succès musical mondial est de travailler dur et de devenir un acteur célèbre, puis d’amorcer votre carrière musicale dans un second temps. Mais bon je vous l’accorde, on en revient au travail et ça casse un peu l’ambiance.

2 . Ayez des parents assez riches pour qu’ils n’aient jamais BLOG35 à se soucier du fait que vous ayez un  un "vrai travail"

« On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille », mélancolisait Maxime en faisant vibrer nos mamans, « on choisit pas non plus les trottoirs de Manille, de Paris ou d’Alger, pour apprendre à marcher ». Alors  J’ai envie de te dire certes mon ptit Max, mais on choisit pas non plus les salons dorés de Saint-Tropez pour apprendre à chanter.
Donc une fois que vous avez mis de côté les histoires d’argent, et ce définitivement, avouez qu’il est beaucoup plus facile de vous concentrer sur votre musique, sachant que vous avez déjà grâce au fabuleux miracle de cette avantageuse inégalité dont vous profitez depuis votre naissance. Ainsi, budgets de prods d’album, de promo, de cachets à assurer, sont autant de questions que vous pouvez aborder avec autant de sérénité que de zéros que vous détenez déjà sur le compte en banque de votre Groupe inc. Worldwide company, father and son ©.
Morale de l’histoire, si toutefois vos parents ne sont pas au moins connus nationalement, débrouillez-vous pour qu’ils aient énormément d’argent.

3 . Intégrez directement un groupe hyper connu

Comme je vous sens venir avec vos gros sabots qui ourdissent déjà la complainte alors que deux solutions à peine vous ont été présentées jusqu’à maintenant pour trouver les clés qui mènent à l’autoroute vers la gloire. Vos parents n’ont pas un rond c’est ça ? Ils détestent l’idée que vous soyez troubadour pro et ne sont même pas connus par la boulangère du coin de la rue ? Pas de panique, j’ai la solution. Vous trouvez qu’il n’y a jamais eu autant de groupes célèbres qu’aujourd’hui autour de vous. Vous avez sûrement raison. Alors pourquoi ne pas contourner tout le dur labeur que vous coûterait l’idée de vouloir les rejoindre par vos propres moyens en parvenant à intégrer directement un groupe déjà réputé. Vous n’avez qu’à jouer assez finement les opportunistes pour parvenir à vos fins. Et si vous trouvez qu’après deux ans à essayer de devenir meilleur pote avec votre groupe préféré sans qu’ils n’acceptent l’idée que vous puissiez apporter vos claviers à leur prochain show, pourquoi ne pas directement péter les deux poignets du clavier titulaire ? Après tout, lors de la prochaine soirée arrosée rien ne vous empêche de recourir à quelques blagues potaches en jouant à celui qui boit le plus de whisky les yeux fermés en descendant les escaliers le plus vite possible ? Et dans ce genre de jeux, chacun sait qu’un « accident est si vite arrivé ».
Et hop, à vous la gloire, l’argent et les conquêtes faciles.

4 . Sautez sur toutes les nouvelles tendances comme des mords de faim

Ok j’en entends râler, qui prônent la non-violence à outrance et trouvent les manières décrites ci-dessus un poil extrêmes. Alors soit, un autre truc très efficace est de vous fader toutes les émissions de radio, de télé et de lire tous les magazines à la pointe pour sortir on ne peut plus rapidement un album truffé des ingrédients propres à la nouvelle tendance du moment, histoire de monter dans la limousine du succès pile au moment ou la roue commence à tourner. Et hop, à vous les montagnes russes, synonymes de dollars et de vodka à gogo. Si vous estimez que c’est un peu risqué de sortir un album d’un style différent à chaque fois, multipliez vos chances en sortant direct un opus truffé de styles différents. Par exemple aujourd’hui, faites donc un titre avec un titre de pop méchue truffée de contre temps, un titre de chanson française néo moderne dépressive, un bon gros titre dubstep et un titre de hip hop avec des paroles mi-philosophiques mi-débilitantes, et à coup sûr un de ces titres tapera dans le mille et deviendra votre single, aller-simple vers la gloire. 

5 . Payer pour 10 millions de vues sur YouTube

En fait, 10 millions c’est même peu ces temps-ci. Cela fera de vous un vulgaire concurrent des Psy et autres Bieber. Mieux emprunter direct auprès de votre banquier et taper direct dans les 50 millions de pages vues. Un truc massif. Une renommée fulgurante. A vous les belles bagnoles, les passages télés, les draps, cartables, poupée taille nature et serviette de bain à votre effigie.

6- Faire de la thune en bourse

Ce pourquoi j’ai crée ce site internet c’est que j’ai crée un algorithme mathémathique grâce auquel vous allez pouvoir rapidement gagner de l’argent en bourse. Pour cela c’est très simple, vous… quoi ?? ça va pas ??? vous trouvez que ça fait déjà un bon moment que je me fous allègrement de votre gueule c’est ça ?

7- Ok.

8- D’accord.

Mais vérification faite il faut bien dire qu’il n’y a aucune solution pour arriver rapidement au succès, hein.. A moins que peut-être, vous ne soyez à même d’écrire des morceaux fabuleux, de bosser, d’inventer un nouveau courant musical, d’électriser un public en à peine quelques morceaux, de travailler, de produire des enregistrements dantesques, de créer des clips révolutionnaires, de trimer, d’avoir des idées promos ultra originales, d’être super bien entouré, de taffer dur, de cartonner sur le web, de proposer à vos fans du merch varié et de qualité, d’en chier grave, de parfaitement bien vous entendre avec les membres du groupe. Là c’est vrai, il n’y aura toujours rien de garanti mais au moins vous êtes bien partis.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés