4 raisons de ne pas faire de rappel

Le 17 / 04 / 13

« Une autre, une autre, une autre... Non ? »

Aujourd'hui, je vais vous parler de ce moment qui fait rêver bon nombre de musiciens. Ce moment où, porté aux nues par les acclamations du public en demandant « une autre », on remonte sur scène pour rejouer quelques morceaux. Ça y est, les années d'abnégation ont payé, on va faire un rappel.

Le rappel n'est pas une pratique exclusive à la musique amplifiée, puisqu'il n'est pas rare de voir certains concerts de musique classique se terminer sur un Bis demandé par le public. Pourtant c'est bien dans les concerts de musiques actuelles que le rappel est le plus démocratisé, à tel point que bon nombre d'artistes reconnus ont appris à jouer avec cette tradition en n'exécutant leurs plus grands succès qu'une fois leur concert « terminé », quand le public, frustré, trépigne de voir les 2 morceaux pour lesquels il a payé sa place.

 

Mais avant d'arriver à ce niveau de reconnaissance, on voit souvent des groupes s’emmêler les pinceaux dans leur gestion du rappel. Ainsi, je ne serai pas aussi catégorique que mon confrère de Donne Ta Musique , mais je vais vous donner quelques pistes pour apprendre à bien gérer ce moment crucial qui peut, s'il est mal préparé, ruiner un bon concert.

 

Vous n'y êtes pas préparé.

Ça peut paraître bizarre de prime abord, puisque la principale caractéristique d'un rappel est son caractère imprévisible, mais pour faire un bon rappel la chose la plus importante est de s'y être préparé. En effet, lorsqu'une fois votre concert terminé, vous entendrez le public conquis vous demander un autre morceau et que vous vous déciderez à remonter sur scène, n'y allez pas sans savoir ce que vous aller jouer.

Donc lors de la préparation de votre concert, travaillez un ou deux morceaux que vous ne jouez pas habituellement pour les offrir en rappel. Mais attention à ne pas commettre l'erreur de placer le morceau que vous préférez jouer dans ces chansons de rappel. Car si jamais le public ne vous demande pas de chanson supplémentaire une fois votre concert terminé, vous serez déçu et frustré.

 

Le public ne le demande pas.

Vous vous êtes tellement préparé à jouer un rappel, que vous en avez oublié l'essentiel : le public. Vous venez donc de terminer votre set-list « officielle », vous sortez de scène, persuadé d'avoir fait mouche pendant votre concert et vous attendez donc l'acclamation du public, et pourtant rien ne se passe. Et là, vous commettez l'erreur de remonter sur scène pour jouer les morceaux que vous aviez prévus pour ce rappel, devant un public perplexe. L'effet produit sur votre audience est parfaitement l'inverse de celui que vous attendiez : au lieu de ravir un public qui vous demandait une chanson de plus, vous vous imposez face à la foule qui s'était parfaitement contentée de votre concert qu'elle considérait comme terminé.

 

Le temps ne vous le permet pas.

Parfois, vous vous retrouverez dans une situation où le public vous demandera un rappel, vous y serez préparé, mais l'organisateur vous signalera que votre temps de jeu est écoulé et qu'il faut laisser la place au groupe suivant, ou bien que l'heure de tolérance au bruit des voisins du bar est dépassée. Dans ce cas, n'essayez pas d'argumenter, et expliquez au public les raisons de l'absence de rappel et invitez les à venir vous parler après le concert. N'oubliez pas que le respect des horaires d'une soirée est très important afin que chaque groupe dispose d'un temps de jeu optimal.

 

Vous ne voulez pas.

Votre concert est terminé, le public vous demande un autre morceau, pourtant quelque chose cloche, vous ne savez pas pourquoi mais vous auriez l'impression de vous forcer en revenant sur scène, d'être moins intense que pendant le reste de votre concert. Ça arrive, et si c'est le cas ce soir, ne vous forcez pas à revenir sur scène, c'est votre spectacle après tout, et vous restez maître de ce que vous produisez sur scène. Car si vous reveniez sur scène sans envie, en jouant deux morceaux de manière poussive, vous risqueriez de laisser votre public sur une mauvaise impression .

 

Il est possible aussi que cela fasse partie de l'identité de votre projet de ne jamais jouer de rappel, préférant laisser un public frustré plutôt que saoulé. Rappelez-vous qu'Elvis Presley lui même était connu pour ne jamais revenir sur scène, et l'on calmait les cris des fans avec cette phrase devenue célèbre : Elvis has left the building.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés