LA REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE #2

Le 21 / 03 / 14

Une GoPro en live, des artistes vs.des labels, un marché mondial en baisse, Squarepusher avec des robots, Shaka Ponk décoré et Jul en roue arrière

Que retenir de cette semaine dans l’actualité de l’industrie de la musique et autour ? En France, la ministre de la Culture s’est prononcée contre une harmonisation complète du droit d’auteur en Europe, et elle a élevé Shaka Ponk  au rang de Chevalier des Arts et des Lettres. Pendant ce temps, Jul faisait un bon démarrage avec son premier album, alors qu’en Grande-Bretagne, artistes et labels s’affrontaient sur la question de la répartition des revenus issus du streaming. Côté hi-tech, un pack vidéo vient d’être lancé pour permettre aux groupes de filmer leurs concerts avec une GoPro. Et bien plus encore…

 


Nouvelles technos


- Une GoPro spécialement dédiée aux musiciens pour filmer leurs concerts 


- Levée de fonds pour Blitzr


- Squarepusher compose un album pour un groupe de robots 


- Vers la création d’un super moteur de recherche multimédia ?


- Un album de silence sur Spotify

 

Music Business

- Baisse de 4 % des revenus de l’industrie de la musique enregistrée à l’échelle mondiale


- En Grande-Bretagne, artistes et labels s’affrontent sur la répartition des revenus issus du streaming


- Les 18 propositions du rapport concernant l’exposition de la musique dans les médias


- Réforme du droit d’auteur : la ministre de la Culture, VRP des ayants droit à Bruxelles


- La SCPP publie son bilan annuel (qu’est-ce que la SCPP, la copie privée et la rémunération équitable ?)

 

 

 

Parcours d’artistes


- Natas Loves You, parti pour durer 


- Signés chez Domino, Frànçois & the Atlas Mountains se lancent à la conquête du monde


- Jul écoule 13 000 exemplaires de son premier album en indé total
Interview du rappeur, dont le clip a dépassé les 5 millions de vues, ICI


- Shaka Ponk décoré par Aurélie Filippetti

 

C’est arrivé près de chez vous

- Un studio associatif déniche des talents à Rennes


- Fermeture du dernier disquaire palois 

 

Insolite


- Les pierres de Stonehenge seraient-elles un glockenspiel géant ?


- Beethoven avec des Google Glass

 

 

 

 

Cadeau bonus

Avant de se quitter, un extrait d’une série, qui laisse une place massive à la musique. Ça se passe à la Nouvelle-Orléans, juste après le passage de l’ouragan Katrina. On y suit notamment la vie de plusieurs de musiciens. Le tout en présence de très nombreux artistes locaux : Dr John, Allen Toussaint, Trombone Shorty, ou Eyehategod, pour n’en citer que quelques-uns. Il y a aussi DJ Davis, un animateur radio et musicien. Dans l’extrait ci-dessous, il passe voir un ami à lui qui est ingé son, et qui lui donne un CD à écouter. La suite en vidéo. http://youtu.be/D2DcbXKYQAw
La série s’appelle Treme, elle est signée des créateurs de The Wire ou Generation Kill... Les quatre saisons ont été réalisées par HBO et la 4ème et dernière mini saison est diffusée actuellement sur France Ô.

 

Bonnes répèts, bons concerts, bon WE !!

 

Vous souhaitez ajouter des compléments d'information à ces informations ? Envoyez-les nous en commentaires de l'article ci-dessous, en nous contactant sur le blog, à bientôt sur confliktarts.com ! 

 

 

L'AUTEUR : Sébastien Peyraud naît par une journée caniculaire de l’année où Toots & The Maytals sortent Reggae Got Soul. A l’adolescence, il se met à écouter les Béruriers Noirs, la Mano Negra, puis il enchaine avec des vagues qui viennent de Seattle, de Californie où des mecs sont tout en rage contenu, pliés en deux au dessus de leur guitare, et portent leur pantalon bas. Techno, jungle, drum n’bass sont alors free, NTM et IAM sont à leur apogée. Rock 70's, funk ou dub tapissent également les enceintes de cet adepte de la "sono mondiale". Toujours en quête de découvertes sonores et rythmiques, il bénévole au sein d’une association qui publie un fanzine et organise un festival (Furia Sound Festival) ainsi que des concerts mensuels à Pontoise (95). Il prend goût au journalisme à cette occasion, suit une formation en alternance et découvre la presse professionnelle dédiée à l’industrie de la musique. Après cette expérience au sein de La lettre du disque, il part un peu à Montréal puis retourne dans la presse pro : chez Musique Info Hebdo. Il y passe six années sympathiques, puis part de son plein gré en Chômagie et un peu en Amérique du Sud aussi. Aujourd’hui, il collabore à différentes publications.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés