Comment relancer sa créativité musicale

Le 06 / 06 / 16

"A partir de maintenant on fait TOUT ce qui nous passe par la tête, ok ???"

Il en est de la créativité comme de l’énergie en général, il arrive que des pannes surviennent. Alors plutôt que de les constater et les laisser s’installer trop longtemps, plutôt que d’entendre votre moitié vous caresser la nuque en vous disant « c’est pas grave, ça arrive à tout le monde, pour moi tu seras toujours le meilleur », ou les membres de votre groupe vous dire « c’est pas grave, ça arrive à tout le monde, on peut facilement trouver quelqu’un pour te remplacer », agissez. Les pistes sont nombreuses, variées, et on ne prétend aucunement avoir la solution aux pages blanches qui peuplent votre esprit, mais en voici quelques unes qui ont fait leur preuve pour nous.

Achetez-vous un cahier

Et notez. Bien souvent nous avons la créativité, les idées, mais elles s’envolent sitôt nées, tels le coup de foudre immédiat que l’on ressent à la vue de cette demoiselle qui semble dompter sa bicyclette bleue, assortie à ses yeux, et s’évader le long du fleuve, cheveux aux vents, menton en avant, regard dressé vers un autre que vous… quoi ? Je m’égare ? Pardon… Vous voyez ? Envolées les pensées, les idées… Alors investissez donc deux euros dans un cahier à spirale - petit format - petits carreaux – 150 pages et un stylo Bic noir, et écrivez. Tout ce qui vous passe par la tête. Ensuite, consacrez un petit moment chaque jour ou chaque semaine, à relire ces notes, et voyez si vous voulez en approfondir certaines.

Consignez vos rêves

Sans faire de psychothérapie de PMU, les rêves sont le refuge de bien des failles et trouvailles de l’esprit, qui s’y nichent pour mieux jouer avec vos tourments et vos espoirs. Maintenant que vous avez un cahier et un stylo, n’attendez plus une seconde après le réveil, creusez dans votre sommeil et dans les souvenirs qu’il vous en reste, pour coucher sur papier la trame de ces histoires folles qui peuplent vos nuits. Comme pour le reste, relisez, et creusez si vous en ressentez l’envie. Certains ont construit des œuvres considérables sous la seule inspirations de leurs ronflements nocturnes…

Si cette thématique vous intéresse, vous trouverez des informations sur la méthode par ici, et sur les liens entre rêves et créativité par là.

Collaborez

Aucun rapport avec les temps guerriers qu’ont connu nos grands-parents, mais plutôt avec l’ouverture d’esprit qu’oblige la confrontation à la créativité de l’autre. Commencez par écouter des albums d’autres musiciens, d’autres styles (cf. point suivant), d’autres époques, et immiscez-vous dans la créativité des autres autant que possible. Questionnez les artistes qui composent votre entourage sur leur manière de créer, et proposez-leur d’embarquer avec vous sur un projet, même petit, il aura au moins la valeur du symbole, et vous permettra qui sait, de trouver bien des idées à développer par la suite.

Ecoutez du jazz

Oui, oui, même si vous détestez ça parce que vous trouvez que c’est une musique de lopettes qui lèvent le petit doigt. Pourquoi ??

Mais parce que d’une, vous êtes un peu excessif et caricatural, et de deux parce qu’il est scientifiquement prouvé que l’écoute de jazz facilité la créativité. En même temps, il n’est pas très surprenant d’apprendre que se bercer d’une musique qui est essentiellement basée sur l’improvisation aide à fuser des neurones.

Jouez avec des mômes

Vous n’en avez pas ? Et ben quoi, même si vous n’en avez pas. Allez squatter ceux de vos potes ou de votre frangin. Ils n’en ont pas ? Qu’à cela ne tienne, allez vous rouler dans les bacs à sable et jardins publics avec vos nouveaux mini potes, et tâchez de ne pas vous faire traiter de psychopathe par des mamans horrifiées, vous risqueriez de finir au poste face à des gardiens de la paix qui n’auront qu’une envie, vous faire passer le goût de créer à jamais.

Trêve de visions horrifiques, sachez observer l’absence totale de limites qui caractérisent les mômes, et cherchez à adapter ces préceptes à votre quotidien. A l’impossible nul n’est tenu, mais c’est beaucoup plus facile de l’atteindre lorsque l’on ignore le fait même que ce que l’on vise est censé être pour beaucoup, impossible. Alors soyez candides, naïfs, sans limite, intrépides, bref, enfantins.

Suez

En général, les activités physiques, pratiquées à doses assez intensives, libèrent des endorphines qui favorisent la sensation, de bien-être, de confiance en soi, et génèrent plus facilement des idées neuves, positives, créatives. Allez, go. Ben allez quoi ! Go !!!

Allez marcher

Si vraiment la simple idée de chausser des baskets fluo pour aller agiter vos bourrelets vous déclenche des crises de vomissements, allez juste vous faire une bonne marche régulièrement. Et seul. Vous vous rendrez vite compte que le simple fait de marcher aide l’esprit à se libérer, à filer au gré du vent et des feuilles mortes qui se ramassent à la pelle, en tout cas lui permet de ne pas se heurter aux quatre petits murs de votre petit studio…

Prenez de la drogue

Quoi ? Nan ? On n’a pas le droit de dire ça ? C’est mal ? En même temps regardez, il vous suffit d’une petite contribution synthétique qui vous coûtera à peine quelques dizaines d’euros et vous voilà parti pour l’écriture de 28 morceaux en moins de douze heures !! Bon ok, au réveil vous trouverez sans doute que la qualité de ce que vous avez pondu est proche du zazesque, mais après tout il nous manquait un conseil pour faire dix…

Testez-vous

Pas besoin de drogue en tout cas pour tester un peu votre créativité et découvrir si vous êtes plutôt gauche ou droite niveau cerveau. Ce qui n’a rien à voir avec Bayron, Macron, Juppé et consorts (qu’on sort ?), mais plutôt avec deux frangins d’une agence de pub allemande qui ont mis au point ce petit test rapide et fun.

Faites un break

Un break de quoi ? Mais de tout ! De votre instrument, de la musique, de l’insomnie, de la recherche de créativité à tout prix. Comme pour beaucoup de choses dans la vie, plus on cherche et moins on trouve, donc arrêtez donc de chercher pour quelques temps et reposez-vous le cerveau droit.

Comme on est sympas, on vous aide donc en vous offrant un break, tout en jazz...

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés