Cinq preuves que tu communiques n’importe comment avec ton groupe

Le 11 / 01 / 16

« A base de Popopopup ! »

Pour tout groupe de musique, la communication est un élément aussi essentiel de son développement que le contenu de ses morceaux. Si l’on encourage fortement de s’appuyer sur les réseaux sociaux (sans blague), adaptés à diverses cibles et budgets, il faut aussi savoir comment le faire. Et à voir passer un paquets de messages émanant de groupes plus ou moins connus, force est de constater que certains se tirent une baballe dans l’oreille à user de mauvaises méthodes, qui peuvent s’avérer carrément contre-productives.

 

>>> La com’ constante

Vous avez un concert samedi. Ça c’est super BLOG01. Vous préparez consciencieusement votre petit visuel, votre « event » Facebook, votre plus beau texte et le postez la semaine précédente. Comme vous avez entendu dire qu’avec un simple post, Facebook ne vous permettait plus que de joindre une minorité de vos fans en un clic, vous avez la solution. En personne supérieurement douée, vous allez ainsi poster plusieurs fois, des dizaines de fois, le même message pendant la semaine. Et bim, Prends ça Zuckrenberger !

Nananan !!! Mieux vaut conserver un petit budget de quelques euros par mois, sur le compte de l’asso de votre groupe, afin de sponsoriser un peu chaque post en prenant soin de le cibler au mieux. Non seulement votre communication sera plus efficace, mais vous serez moins considéré comme des spameurs radicaux, et enfin les prods qui vous font jouer verront ce bel effort de com d’une très bon œil.  

 

 

 

 

>>> Les messages individuels envoyés en masse 

Lorsque vous recevez un message d’un ami avec qui vous n’échangez pratiquement jamais sur le web, c’est sans doute que soit vous lui devez de l’argent que vous ne souhaitez pas lui rembourser, soit il a enveloppé un message promotionnel grossier et intrusif sous une enveloppe de message dit « privé ». Sauf que ces envois n’ont évidemment rien de sélectif et que seuls les expéditeurs pensent encore qu’ils peuvent avoir un impact positif sur leur communication.

Personne n’aime lire quelque chose qui revient à « je m’en tape pas mal de qui tu es après tout, en fait je suis juste excité à l’idée que tu fais partie d’une liste de X milliers de personnes, qui vont sûrement être très flattées de ce message parfaitement impersonnel qui va me permettre de gagner du like et des views Youtube ». Malheureusement, on aime tous croire qu’on est différent des autres, et même souvent supérieur, donc cessez ces méthodes et cessez surtout d’en attendre des retours.

Nananan !!! on ne dit pas qu’il faut abandonner les emailings massifs à vos milliers de contacts, mais présentez les comme il se doit, comme un message général qui ne se veut pas être une lettre à un pote. A d’autres moments par contre, réduisez vos cibles et personnalisez véritablement vos emails à certains interlocuteurs privilégiés, tout en gardant le corps du message commun. C’est plus rébarbatif mais teeeeellement plus efficace.

 

 

 

 

>>> Les commentaires hors de propos

Qui n’a jamais été témoin d’une odieuse insertion, parmi les commentaires d’une photo de chat, d’un splendide but, d’une critique du dernier album de The Machins, d’un message subtilement commercial du type : « Hey, mate notre dernier clip en cliquant ici ! ». Comme il en arrive jusque sur le fil de ConfliktArts, c’est bien qu’il y a des chances pour que toi qui lises ces lignes tu aies déjà fait ça. Et ben arrête. Stop. Fini. Est-ce que tu imagines ce que ça ferait d’être peinard au resto avec tes potes en train d’évoquer les prochains plans de tournée et qu’un serveur débarque au milieu de la discussion et hurle « JE VIENS DE FINIR D’ECRIRE MON LIVRE, ÇA PARLE DE L’INJUSTICE DANS LE MONDE, ACHETEZ-LE !!! » ?

Et ben c’est un peu ce que tu fais.

Nananan !!! Arrête ces copier-coller misérables. C’est tout.

 

 

 

>>> Pop-up the volume

En plus de désormais unanimement interdit lecteur qui se lance tout seul sur votre site web (est-ce que vous en connaissez encore qui vous infligent ce non-sens du web ?), il faut ajouter cette guerre de la pop-up qui peut sérieusement fatiguer vos fans. Imaginez donc le serveur de tout à l’heure qui répète son action toutes les dix minutes au cours de votre diner de potos ?

Nananan !!! la pop-up ne doit pas nécessairement être bannie de l’environnement web de votre groupe, mais c’est un peu comme les armes à feu quoi, leur usage doit être sérieusement encadré… Donc débrouilez-vous pour qu’elle appelle à recevoir du vrai contenu et non pas du spam promo, pour qu’elle n’arrive qu’une fois par visite, et plutôt après quelques secondes voire que sitôt la page ouverte…

 

 

 

 

>>> Squatter la promo des autres

Tu te rends compte qu’il y a un concert d’un style approchant de celui que vous prônez toi et tes comparses particulièrement populaire dans les jours à venir, du coup tu en profites tel un petit bourrin pour insérer l’annonce du concert de ton groupe dans les interstices digitaux possibles : l’event Facebook, le profil de celui qui l’a crée, le Facebook de la salle qui le reçoit, les liens web vers la billetterie, etc.

A moins de prôner la guerilla e-marketing (ce qui sonne déjà comme une violente maladie mentale) et d’être un des pires groupes de punk rienafoutriste de la planète, vous ne vous doutez même pas à quel point cette méthode est contre-productive. Car non seulement vous allez vous mettre à dos certains fans potentiels qui ne vous connaissent même pas mais savent désormais qu’ils n’ont aucune envie de le faire, mais en plus vous risquez de vous faire blacklister par les groupes prévus à ce concert, et par la salle elle-même, donc en gros ceux qui auraient pu vous filer un coup de main… Un peu con, isnt’it ?

Nananan !!! Tant qu’à faire de vampiriser la com des autres, faites le officiellement, et prenez contact avec les groupes programmés ou la salle, en leur demandant juste de lâcher un petit post écrit par eux-mêmes annonçant votre date prochaine. Au nom de la solidarité musicale il est fort possible que certains acceptent, et le message sera bien plus efficace que vos boules puantes marketing…

 

 

 

Toi aussi tu aimes squatter la vie des autres quand elle est plus réussie que la tienne ? Tu es un roi de la com et tu as quelques trucs à nous apprendre sur la vie ? Commente à gogo ci-dessous, en nous contactant sur le blog par ici, ou en questionnant directement l'auteur par là.  

 

 

L'auteur : Cousin Cool se situerait dans la carrière musicale entre Père Castor, Cousin Machin et Daddy Cool. 30 ans qu’il traîne sa carcasse barbue dans les salles et les studios en tant que bassiste, ingénieur du son et régisseur. Du nord au sud de l’Europe, de l’est à l’ouest de l’Amérique, Cousin Cool a bossé avec les plus grandes divas comme avec les pires crasseux. Dans la famille Cool, il n’a jamais été père ou a refusé de le(s) reconnaître. Mais chez les Cool, on est dans le son de la tête au pied, de père en fils depuis une génération, et peu importe si celui de Cousin l’a abandonné à la naissance. De cela comme de tout sauf du son, Cousin se fout complètement et on le lui rend bien.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés