Les 10 Commandements des attachés de presse

Le 18 / 06 / 12

Le Prophète Ephelide

Fondée en 2001 par Nathalie Ridard, Ephelide avec ses 5 attachés de presse, est devenue un des acteurs majeurs de la promotion indépendante, auprès des médias Radio, TV, Presse et Internet.
Spécialisée dans la stratégie média, Ephélide aide les artistes et les producteurs a appréhender les attentes des médias, à faciliter les prises de décisions (partenariats, vidéoclip, single…)
Ephélide accompagne également la stratégie marketing pour l’obtention de meilleurs résultats, et une meilleure visibilité auprès du public
 
Basée au cœur de Paris Ephélide accompagne depuis plus de 10 ans des artistes internationaux comme récemment Marylin Manson, The Cranberries, Garbage mais également des artistes en développement comme les Popopopops, Manceau, Wankin’ Noodles, Ladylike Lily, tous Bretons que Conflikt Arts affectionne tout particulièrement.
 
Cette semaine, nous avons demandé à l'équipe d'Ephélide de vous donner des conseils...

J’aurais voulu être un artiste… pour pouvoir faire mon numéro !!  Et ma promo surtout, non ?
Alors que des albums sortent tous les jours aux quatre coins du monde, alors que des concerts sont organisés un peu partout, comment faire parler de son projet, comment attiser la curiosité du potentiel acheteur/ spectateur ? Le bouche à oreille (certes), l’affichage (oui), le tractage (aussi), son entourage (bien entendu)… Mais pensez-vous systématiquement à vos alliés ? A ces personnes influentes et indispensables, insaisissables et omniprésentes, curieux et convoités : les médias ! Comment les approcher, les contacter, les attirer, les intéresser… Bingo ! L’attaché(e) de presse est là pour vous aider, vive les relations presse !
Quel rôle joue l’attachée de presse ? Comment essayer de l’imiter (sans jamais l’égaler), l’agence Ephelide vous aiguille et vous livre ses secrets…


1. Constituez un fichier qui tient la route 
Pas besoin de grands noms ni d’audience faramineuse, l’essentiel est de bien cibler les journalistes en fonction de leurs lignes éditoriales en adéquation avec votre format musical. Inutile d’envoyer votre nouveau projet métal à Skyrock ou Beur fm… N’hésitez pas à passer du temps sur la confection de ces contacts, si importants !

2. Rédigez une belle biographie
Vous joindrez à cet envoi une biographie succincte que vous illustrerez d’une photo. Le titre de l’album, la sortie, le nom du groupe et le single seront mis en avant. Mettez vous dans la peau du journaliste ou programmateur qui reçoit des dizaines d’envois par jour : allez droit au but, en restant précis et clair.

3. Préparez vos envois d’albums promo aux contacts pré-sélectionnés
Un album promo donne un aperçu de votre travail au journaliste. Moins cher qu’un album def, il permet de donner une vision d’ensemble, grâce au visuel et aux titres de l’album. Un album promo original ou inédit, voila qui pourrait donner envie d’en connaitre plus, non ?

4. Préparez votre communiqué
 Il sert à donner une information sur votre actualité brulante. Un concert ? Un showcase ? Un passage TV ?  Un nouveau single ? Servez vous du communiqué par mail pour relayer cette information. Rapide, précis et clair, les réponses à ce genre d’envois ne sont pas forcément très convaincantes (vous risquez d’être déçus) mais mine de rien, on reste présent dans la boite mail de nos interlocuteurs, et donc dans leur tête. C’est noté !

5. Décrochez votre téléphone : la relance
Brrrr ! Ce mot fait souvent peur, surtout quand on débute… Et pourtant même s’il n’est pas l’essentiel du travail de relations presse, il en fait tout de même  partie.
Ne paniquez pas, et surtout n’ayez pas peur de passer du temps à réfléchir à ce que vous allez dire pour être le plus impactant possible. Il faut savoir persévérer sans insister, sans être usant… et c’est là tout le talent de l’attaché de presse. Encore une fois, pensez à votre interlocuteur qui reçoit plus de 40 appels par jour…
Les premières fois sont difficiles, vous allez manquer d’assurance (ou trop en avoir), à vous de trouver votre style pour que vos appels donnent envie… Oui c’est possible.

6. Essayez de caler des rendez-vous programmateur
Une fois que vous avez trouvé votre style, essayez de trouver des programmateurs qui veulent bien vous recevoir pour faire écouter votre album… Aussi overbookés que les rédacteurs ou autres animateurs, ce sont eux qui décident de la programmation ou non de votre single, ne les négligez surtout pas, prenez soin d’eux. Nota radio nationale : souvent il n’y a pas qu’un seul programmateur pour une même radio. Nota radio locale : si vous ne pouvez pas vous déplacer, téléphonez-leur, en leur demandant leur avis, parfois ils ont le temps de vous répondre. Sur le long terme, ils risquent fort de devenir de sincères amis, même si vous ne vous êtes jamais vus…

7. Ne faites jamais l’impasse sur un quelconque média  
Votre rêve c’est d’être programmé/lu sur une grosse radio/TV/Presse nationale ? Oui ca peut rapporter gros… Mais ce n’est pas comme ça que ça se passe, en tout cas pas tout de suite. TOUS les médias sont importants, et certains comme le web ou les radios locales sont des passages obligés avant de pouvoir accéder aux radios nationales. N’hésitez pas à accorder de l’importance également aux réseaux sociaux. Votre actualité doit être omniprésente sur la toile (avant d’être présente sur le petit écran).

8. Calez des journées promo

Vous avez envoyé vos albums avec vos bios, vous avez invité vos journalistes à vos concerts, vous avez décroché un RDV prog dans 3 semaines… Bien bien bien ! La base est bonne. Rappelez tous les médias et proposez-leur une rencontre, interview et/ou session. Les sessions acoustiques, les webzines et blogs en sont friands… La journée promo, si elle est bien remplie (toutes les 20-30 minutes, on change de journalistes sauf cas exceptionnels) est épuisante pour l’artiste. S’il se plaint d’avoir trop fait d’interviews, c’est que vous avez bien travaillé.

9. Constituez une revue de presse
Au bout de plusieurs semaines et mois de communiqués, relances, et autres rendez vous, vous êtes prêt à constituer la revue de presse : tous les articles sont répertoriés et cet outil, au-delà de votre fierté, servira aussi votre crédibilité. Petit bonus-astuce Ephélidien : même si la revue de presse est destinée à la presse, si votre single est entré dans quelques playlists, n’hésitez pas à créer une page récapitulative que vous allez insérer à votre revue de presse. Classe !

10. Soyez parfait
Niveau caractère, la personne en charge des RP se doit d’être organisée, patiente, maligne, réactive, souriante et disponible. Bref, l’attaché(e) de presse est  une personne exceptionnelle… essayez de l’imiter mais vous ne pourrez jamais l’égaler J.

Conclusion :
Les relations presse bien faites sont un travail de longue haleine. Rien ne sert d’envoyer de tout à tout le monde.  Organiser, cibler, se tenir disponibles et réactifs, rester toujours agréable et patient, à l’écoute, insister sans brusquer… le métier s’apprend en pratiquant, comme souvent. Vous ferez des gaffes et des erreurs, vous aurez des doutes… vous vous prendrez des portes…
Mais vous serez tellement fier de feuilleter ce dossier de presse que vous avez créé grâce à votre patience et votre détermination… avec l’aide de ces alliés, ces médias influents et indispensables, insaisissables et omniprésents, curieux et convoités…

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés